fn12

 

Communiqué du FN 13

 

Lors de la cérémonie du 8 mai honorant la mémoire des Français tombés au champ d’honneur pour défendre la Patrie et la liberté, le petit soviet Mennucci s’est déshonoré en interdisant à Armel Brisson de la Messardière et à son adjointe Anna Rosso-Roig, tous deux représentants du Front National, de déposer une gerbe au pied du monument aux morts situé sur la place Saint Eugène dans le 7ème arrondissement de Marseille .

 

Qualifiant publiquement les représentants de Marine Le Pen de « miliciens » et de « salopards » l’ancien porte parole de Jean-Noël Guérini, s’est définitivement coupé de la fonction qu’il prétendait pouvoir occuper dès mars prochain.

 

Celui qui se rêvait en Zorro de l’Hôtel de ville et qui ne sera jamais que le sergent Garcia du PS marseillais (le coté comique en moins) a démontré toute l’étendue de son sectarisme et de sa haine des patriotes !

 

Incarnation ad nauseam du clientélisme et du communautarisme, ce pitoyable individu ne sera jamais le maire de Marseille, le Front National s’y engage solennellement.
 

Une décision déjà prise par ses « amis » socialistes qui ont licencié cet encombrant personnage de son poste de Président du groupe PS au conseil municipal.

 

Le Front National se réserve le droit de porter plainte pour injures publiques et s’engage à renvoyer le camarade Mennucci à ses chères études, ce qui ne sera pas sans lui rappeler cette période faste quand il gérait la MNEF avec ses amis Cambadélis et Strauss-Khan…