Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BLOG  DE  STEPHANE  PONCET

BLOG DE STEPHANE PONCET

FRONT NATIONAL DE VILLEURBANNE


LE PREMIER GOUVERNEMENT UMPS « CHIMIQUEMENT PUR »

Publié par FNV sur 21 Mai 2017, 18:56pm

Catégories : #ELECTIONS LEGISLATIVES 2017

En nommant comme Premier ministre Édouard Philippe un politicien « de droite » issu des Républicains tendance Juppé, mais passé par les socialistes tendance Rocard, et en composant avec lui un gouvernement où François Bayrou cohabite avec des LR comme Bruno Lemaire et Gérard Darmanin et de fidèles « hollandais » comme Gérard Collomb et Jean-Yves Le Drian, Emmanuel Macron a réussi, comme jamais avant lui, à imposer une direction authentiquement UMPS, et même UMPSModem, à la France. À côté de ce gouvernement, l’« ouverture » de Nicolas Sarkozy vers la gauche en 2007, avec Kouchner, fait vraiment « petit joueur » !

La synthèse surréaliste d’Alain Juppé

Certains naïfs – ou tous les journalistes du Système – verront ou présenteront cela comme une union pragmatique des gens de bonne volonté pour redresser le pays. Nous, nous dirons que c’est la concrétisation à grande échelle de tout ce qui était latent et esquissé jusque-à dans cette classe politique française : la fusion des européistes, des ultra-libéraux et des immigrationnistes – de conviction ou de démission – de droite, de gauche et du centre.

Cette fusion et cette confusion ont été illustrées de façon ahurissante par Alain Juppé dès la nomination à Matignon de son poulain Édouard Philippe : on a vu et entendu le maire de Bordeaux, grand battu de la primaire de la droite et du centre, féliciter Édouard Philippe avant d’annoncer qu’il ferait campagne aux législatives contre le président Macron et son Premier ministre Édouard Philippe ! Mais, après tout, François Fillon avait fait presque « mieux » en appelant à voter Macron 5 minutes après le résultat officiel du 1er tour.

Tout ceci serait du plus haut comique – tendance Les Inconnus ou Raymond Devos – si ce n’était aussi grave et révélateur de la collusion, de l’interpénétration profonde de la droite et de la gauche du Système.

Et en face, nous et rien que nous !

Face à cela, c’est bien le Front National et Marine Le Pen donc qui représenteront, plus que jamais, la seule vraie alternative, le seul vrai recours. Car, nous le disons sans crainte d’être démentis par les faits, le nouveau président et sa politique – qui n’a rien de nouveau mais est plus radicale dans ses orientations que celles de Hollande et de Sarkozy – aggraveront la situation sociale des Français et alièneront d’avantage encore l’indépendance de la France vis-à-vis des marchés financiers et des technocrates européens – et ouvriront plus grandes que jamais les vannes de l’immigration. Au fond, c’est le débat de la présidentielle qui va, inévitablement, se prolonger dans les années qui viennent. Il faut donc que les législatives soient une première réponse ferme du plus grand nombre possible de Français à ces orientations du pouvoir, à cette confusion de la classe politique.

Aux débuts de la Ve République, André Malraux, ministre du général de Gaulle, avait dit, faisant allusion à l’effondrement du centre, de la droite et de la gauche modérées : « Entre les communistes et nous il n’y a rien ! ». Osons le paraphraser et l’actualiser aujourd’hui : « Entre le macronisme et nous, il n’y a rien, ou plus grand-chose ! »

LE PREMIER GOUVERNEMENT UMPS « CHIMIQUEMENT PUR »

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents