Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BLOG  DE  STEPHANE  PONCET

BLOG DE STEPHANE PONCET

FRONT NATIONAL DE VILLEURBANNE


Un citoyen outré par l’homophobie d’un gouvernement

Publié par FNV sur 28 Novembre 2016, 15:35pm

Catégories : #Communiqué de presse du FN

Témoignage d »Anthony, Rhône

En me baladant dans la rue, je suis tombé nez à nez sur des affiches montrant deux hommes enlacés avec les mentions « Avec un amant , avec un ami, avec un inconnu ».

Etant homosexuel, je me suis senti sali par ces propos. Hier, le gouvernement défendait encore le mariage pour les individus du même sexe. Hors, l’un des piliers du mariage est la fidélité. Comment peut-on défendre « le mariage pour tous » en stipulant que la fidélité n’existe pas chez les homosexuels ? A mes yeux, j’ai ressenti ces propos comme étant homophobes car selon le gouvernement je n’ai aucune morale et je ne cherche qu’à avoir un rapport sexuel avec n’importe quel homme. Cette définition est plus proche de celle du bonobo que de l’homme.
 
Néanmoins, lorsque j’ai continué à lire l’affiche j’ai supposé qu’il s’agissait d’une campagne contre le VIH puisque le logo du ministère de la santé apparaissait sur l’affiche. Je fus surpris de constater que seul un homme avec un autre homme risquait d’attraper le VIH. Je trouve que c’est une bonne nouvelle pour les hommes hétérosexuels puisqu’ils ne semblent pas concernés par le sujet. Ainsi, nous pouvons conclure qu’un hétérosexuel semble immunisé contre le VIH alors qu’un homme avec une autre homme est un sujet à risque. On n’arrête pas le progrès…
 
Enfin, je conclurais sur la communication de cette affiche. Lorsque l’on veut prévenir la population du problème de santé tel que le VIH, on peut mettre en évidence certains facteurs pouvant entraîner la maladie, mais il ne faut surtout pas oublier de mettre en évidence les solutions. Ici, ce que je retiens de cette affiche c’est que je peux tromper mon conjoint avec un amant, un ami, ou un inconnu. Merci au gouvernement de me donner le droit à l’infidélité et non le droit à la prévention.
Un citoyen outré par l’homophobie d’un gouvernement
Un citoyen outré par l’homophobie d’un gouvernement

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents