Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BLOG  DE  STEPHANE  PONCET

BLOG DE STEPHANE PONCET

FRONT NATIONAL DE VILLEURBANNE


Les confusions du pape François

Publié par FNV sur 3 Août 2016, 09:30am

Catégories : #Politique internationale

A bord de son avion, le Saint-Père a été saisi d’un double vertige, celui de l’altitude et celui de la confusion extatique.

Ce dimanche 31 juillet, de retour de Pologne, le pape François a donné une conférence de presse depuis son avion, notamment afin de nous livrer sa vision de l’islamisme guerrier et des récents attentats qui ont frappé l’Europe. Si le Saint-Père a clairement dénoncé les amalgames qui pourraient frapper la communauté musulmane, il aura toutefois succombé à plusieurs confusions stupéfiantes.

Il confond fondamentalisme et violence.

« Si je dois parler de violences islamiques, je dois aussi parler de violences chrétiennes. Dans presque toutes les religions, il y a toujours un petit groupe de fondamentalistes. Nous en avons nous aussi », a déclaré le pape. Depuis quand le littéralisme religieux, s’appuyant sur les fondements doctrinaires et textuels, est-il mécaniquement producteur de violence ? De manière assez surprenante, alors qu’il cherche précisément à réconcilier l’islam et l’Europe, le pape associe le courant fondamentaliste et la mouvance guerrière. Ce terme, qui concerne à l’origine le protestantisme américain, désigne depuis quelques décennies presque exclusivement l’islamisme radical (celui des racines), mais fort heureusement tous les fondamentalistes ne sont pas des poseurs de bombes – y compris au sein de l’islam ! C’est donc un amalgame assez maladroit – et quasi islamophobe – que le pape François a commis bien malgré lui, tout en cherchant à agglutiner comme à son habitude l’ensemble des doctrines religieuses dans une même pâte de concorde universelle.

Il confond crime passionnel et crime politico-religieux.

Selon le pape, les catholiques sont tout aussi violents que les musulmans. Et de déclarer : « Tous les jours quand j’ouvre les journaux, je vois des violences en Italie, quelqu’un qui tue sa petite amie, un autre qui tue sa belle-mère, et ce sont des catholiques baptisés. » Que le pape feigne de ne pas saisir la nuance est une faute intellectuelle d’une très grande gravité. Confondre le fait de tuer malgré sa religion et celui de tuer au nom de sa religion est une approximation fautive. La paix, si elle doit advenir, ne passera que par la recherche la plus lucide de vérité, loin de l’extatisme de l’indifférenciation religieuse.

Il confond le couteau et la langue.

« On peut tuer avec la langue aussi bien qu’avec un couteau », a-t-il ajouté par ailleurs, faisant manifestement référence à la progression des partis populistes xénophobes et mettant sur un pied d’égalité le crime de sang et la parole politique. Cette déclaration est peut-être la plus grave, car elle n’est pas seulement une faute intellectuelle mais une erreur théologique. En effet, selon le Catéchisme de l’Église catholique, pour qu’il y ait péché mortel, il faut une matière grave : « Le cinquième commandement proscrit comme gravement peccamineux l’homicide direct et volontaire. Le meurtrier et ceux qui coopèrent volontairement au meurtre commettent un péché qui crie vengeance au ciel » (CEC, 2268). Dans la Somme théologique, saint Thomas d’Aquin précise les modalités du péché mortel, notamment celui commis « contre l’amour du prochain, comme l’homicide ou l’adultère », puisant sa réflexion du Décalogue comme de la hiérarchie des maux d’Aristote. Pécher en pensée, en parole ou par action n’implique ni les mêmes conséquences morales ni les mêmes châtiments.

À bord de son avion, le Saint-Père a été saisi d’un double vertige, celui de l’altitude et celui de la confusion extatique. Sa mission terrestre n’est pas d’être un saint mais le garant d’une doctrine. Il est temps, pour lui, de retrouver le sol, les fondements et les fondamentaux.

Les confusions du pape François
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents