Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BLOG  DE  STEPHANE  PONCET

BLOG DE STEPHANE PONCET

FRONT NATIONAL DE VILLEURBANNE


Après une guerre de 7 ans (1756 à1763) la France perdait Saint-Pierre et Miquelon

Publié par FNV sur 22 Juin 2016, 14:25pm

Catégories : #Communiqué de presse du FN

Communiqué de presse de Jean-Michel Dubois, Secrétaire National des départements Français d’Outre-Mer, Membre du bureau politique

Le 22 juin 1816 les Anglais, au terme de nombreux conflits, rétrocèdent à la France l’archipel de Saint-Pierre et Miquelon.
Les Saint-Pierre et Miquelonais sont originaires pour la plupart de Normandie, du Pays basque et de Bretagne.
Saint-Pierre et Miquelon fut, durant la seconde guerre mondiale, l’un des premiers territoires Français à rallier la France libre.

Cette si belle collectivité territoriale Française d’Outre-mer connu, au cours du 19e siècle, un essor économique important grâce à la morue. Malheureusement cet archipel n’a plus d’économie maritime de la faute de tous nos dirigeants UMPS qui ont tous choisi, pour le malheur de nos DOM/COM et TOM, la préférence de la mondialisation à celle de la préférence Française.

Le 16 juin, la goélette » l’Etoile » a accosté sur l’île de Miquelon pour une reconstitution historique et mettra le cap le 22 juin sur l’île de Saint-Pierre pour symboliser l’arrivée du Commandant Bourillon qui reçut, au nom de la France, l’acte officiel de propriété de Saint-Pierre et Miquelon.
Ce navire est bien le symbole de la perte de notre puissance de pêche dans ce secteur, car de navire morutier il est devenu navire école de la Marine Française.

Seule Marine le Pen, candidate à l’élection présidentielle de 2017, continue à défendre ce territoire Français de l’atlantique, position qu’elle a récemment réaffirmée à l’occasion de sa visite chez nos compatriotes Saint-Pierre et Miquelonais fin mars de cette année.
« Je considère que l’Outre-mer est une incroyable richesse pour la France et j’ai toujours un peu le sentiment qu’elle est peu regardée, peu considérée » et notamment Saint-Pierre-et-Miquelon, une « sentinelle dans l’Atlantique Nord » dont la France n’a « pas réalisé la position géostratégique majeure », a-t-elle déclaré.

Après une guerre de 7 ans (1756 à1763) la France perdait Saint-Pierre et Miquelon

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents