Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Tous au 1er mai !

Publié le par FNV

Tous au 1er mai !

Publié dans Militantisme FN

Partager cet article

Lyon/Hausse des impôts et des indemnités des élus (+20%) : la polémique ne retombe pas

Publié le par FNV

La hausse simultanée des impôts (+5%) et des indemnités des élus (+20%) de la Métropole suscite une vague de mécontentement.

Une pétition pour le dénoncer a recueilli près de 45000 signatures et l’opposition UMP pourrait intenter un recours.

Tour d’horizon dans le journal de dimanche 26 avril des arguments des uns et des autres, entre ceux qui estiment légitime d’indemniser les élus pour leur travail et ceux qui jugent cette hausse indécente….

Le Progrès

Lyon/Hausse des impôts et des indemnités des élus (+20%) : la polémique ne retombe pas

Publié dans Politique Française

Partager cet article

Lyon 3ème : Julien et Elise, agressés à la sortie d’une boîte de nuit aux cris de « Sales Français »

Publié le par FNV

Julien, 23 ans, se souviendra longtemps de sa première sortie lyonnaise : il a été roué de coups, en présence d’une amie, à la sortie d’une boîte. Témoignage.

Sept points de suture sur le front. Trois autres sur le crâne. L’œil gauche tuméfié. Une entorse à un pouce et un genou douloureux. Originaire de l’Ain, Julien gardera un souvenir pour le moins douloureux de sa première sortie en boîte à Lyon. Dimanche à l’aube, il a été passé à tabac à proximité d’un établissement du quai Augagneur. Pour quelle raison ? Lui-même l’ignore.

« Je ne sais pas jusqu’où ils seraient allés »

Un groupe d’amis avait décidé, ce samedi soir, de faire la fête à Lyon. Au petit matin, alors qu’ils attendent un taxi, deux d’entre eux, Julien et Elise, partent en quête d’une boulangerie. « Tout est allé très vite. Il y avait trois individus, en jogging, avec des bouteilles de bière à la main. Ils nous ont traités de fils à papa et de sales Français », explique la jeune fille âgée de 19 ans qui demeure dans l’agglomération lyonnaise. « L’un des trois m’a ceinturée, poursuit-elle, et les deux autres ont frappé Julien, sans préavis. Il a essayé de se défendre mais s’est retrouvé à terre. J’ai pu me débattre et je me suis couchée sur lui pour le protéger. J’ai pris des coups dans le dos. Je hurlais et un de nos amis est arrivé, ce qui les a mis en fuite. Sinon je ne sais pas jusqu’où ils seraient allés. J’ai vraiment eu très peur. »

Julien a le visage en sang. « L’un des agresseurs avait une grosse chevalière », se souvient-il. Ce n’était décidément pas son jour car l’appel des secours va être à l’origine d’un malentendu : 45 minutes d’attente, dans l’indifférence générale : « il y avait des forains, des gens qui passaient, mais j’ai dû arrêter une voiture pour demander des mouchoirs. Lorsque mes parents, que j’ai appelés, sont arrivés en même temps que les pompiers, tout le monde est alors venu », regrette Elise.

Après quelques heures d’attente et de soins aux urgences, Julien est allé porter plainte dimanche en fin d’après-midi. Chauffeur de métier, il a déjà sept jours d’arrêt de travail. « Je ne suis pas près de ressortir à Lyon », plaisantait-il, hier, même si cette agression laissera des traces : « Beaucoup d’incompréhension et de lassitude. Si j’ai un conseil à donner, en tout cas, c’est toujours de rester en groupe. »

Source : Le Progrès version papier du 28 avril 2015 – version numérique (abonnés)

Lyon 3ème : Julien et Elise, agressés à la sortie d’une boîte de nuit aux cris de « Sales Français »

Publié dans Insécurité

Partager cet article

TOULON : Moins pour les handicapés, plus pour les QUARTIERS

Publié le par FNV

TOULON  :  Moins pour les handicapés, plus pour les QUARTIERS

Partager cet article

Pétition : Loi Renseignement : 100% flicage – 0% sécurité

Publié le par FNV

Lien our signer la pétition : http://www.frontnational.com/loi-renseignement-100-flicage-0-securite/

 
Sous prétexte de lutte contre le terrorisme, la loi Renseignement vise à donner au Premier ministre des pouvoirs de surveillance quasi illimités sans contrôle judiciaire.
Il pourra en toute légalité faire écouter l’opposition et restreindre les libertés individuelles.
Déjà Bernard Cazeneuve a déclaré que cette loi permettrait de mettre sous surveillance la mouvance identitaire ; demain ce sont l’ensemble des patriotes qui seront ainsi espionnés.
Des balises de captation pourront être placées n’importe où et recueillir l’ensemble des données de communication dans un rayon de 500 mètres à 1 kilomètre. Que deviendront ensuite ces données qui relèvent de VOTRE vie privée ?
De grands personnages de l’Etat, tel le président de la Commission nationale de contrôle des interceptions de sécurité (CNCIS), comme des ONG internationales, à l’image de Human Rights Watch, ont d’ores et déjà lancé un signal l’alarme contre les dérives liberticides graves de cette loi.
La loi Renseignement est une mauvaise loi. Elle est dangereuse du point de vue des Libertés publiques et démocratiques, et inefficace pour lutter réellement contre le terrorisme :
– Rien sur le rétablissement des frontières pourtant nécessaire au contrôle des terroristes et des trafics d’armes.
– Rien sur les moyens supplémentaires qu’attendent l’armée, la police et la gendarmerie après des années d’austérité.
– Rien sur le contrôle des prêches radicaux dans les mosquées.
La loi Renseignement est soutenue par le PS et l’UMP. Elle n’a qu’un seul but : surveiller l’opposition et restreindre les Libertés individuelles.
Pétition : Loi Renseignement : 100% flicage – 0% sécurité

Partager cet article

Pas-de-Calais : la baisse des indemnités des élus, « un acte médiatique et démagogique », rejetée par le PS

Publié le par FNV

La séance plénière sur deux jours, jeudi et vendredi, avait pour objet d’organiser le fonctionnement du conseil départemental issu des urnes, les 22 et 29 mars. La demande d’une baisse des indemnités des élus a réuni la droite et le FN face à la majorité de gauche… qui n’a pas cédé un pouce de terrain.

Le ton -cassant- a été donné ce vendredi matin, au second jour d’une séance plénière destinée à organiser le fonctionnement du nouveau conseil départemental : la majorité de gauche va devoir désormais composer avec une double opposition, droite et FN, dont les arguments se rejoignent sur certains sujets « sensibles ». Premier exemple avec la demande d’une baisse des indemnités de fonction des élus par rapport au taux maximal appliqué. Ceci pour « dépenser mieux » et « donner un signal fort aux habitants », a plaidé Hugues Sion (élu FN) en réclamant une économie de 15 %. Pour « montrer l’exemple » et aboutir à « économiser 360 000 € par an et 2,2 millions sur le mandat » avec une baisse de 10 % des indemnités, a exprimé Pierre-Henri Dumont (élu UMP).

Des amendements rejetés par la majorité de gauche. Le président du groupe socialiste, Laurent Duporge, y a vu « un acte médiatique et démagogique », une façon de « faire le buzz ». Les indemnités correspondent à ses yeux à « un salaire d’un employé de catégorie B » et « permettent de se consacrer pleinement à son mandat » pour des élus ne roulant pas sur l’or.

Le président Michel Dagbert, qui avait pourtant demandé qu’on s’abstienne de propos ciblés, a accusé Michel Petit, leader de la droite, de « courir derrière le FN », et visé les élus frontistes du bassin minier : « Vous parlez de cumul (des mandats), mais faites attention : l’argument risque de vous rattraper. » Avant, sur le fond, de préciser que l’économie demandée sera réalisée sur la réduction du nombre de vice-présidences de quinze à treize.

Source

 

Pas-de-Calais : la baisse des indemnités des élus, « un acte médiatique et démagogique », rejetée par le PS

Publié dans Politique Française

Partager cet article

Elections régionales Région Rhône-Alpes Auvergne : Christophe Boudot, candidat FN

Publié le par FNV

Publié dans VIDEOS DIVERSES DU FN

Partager cet article

Adhérez au Front National

Publié le par FNV

Pour adhérer au Premier Parti de France, le Front National, cliquez sur le lien suivant :

 

 

Adhérez au Front National

Publié dans Militantisme FN

Partager cet article

Ce que cachent les 830.000 emplois à pourvoir en France d’ici à 2022

Publié le par FNV

Ces nouveaux postes sont essentiellement composés de remplacements et concernent des métiers peu recherchés.

Le rapport «Les métiers en 2022», présenté mardi par France Stratégie et dont Le Figaro s’est procuré une copie, prévoit que 830.000 nouveaux postes seront à pourvoir entre 2012 et 2022. Les trois métiers les plus porteurs? Les agents d’entretien, les aides à domicile et les enseignants, des jobs aujourd’hui peu prisés. Mais derrière ces gros volumes calculés par le think-tank du gouvernement, la réalité reste mitigée. Tout d’abord parce que 78 % de ces postes à pourvoir le seront en remplacement de départs à la retraite, et non grâce au dynamisme économique.

Source : lefigaro.fr

Ce que cachent les 830.000 emplois à pourvoir en France d’ici à 2022

Publié dans Politique Française

Partager cet article

Encore 15.000 chômeurs de plus en mars

Publié le par FNV

La France a dépassé de nouveau, en mars, le cap des 3,5 millions de personnes n’ayant pas du tout travaillé.

Si certains indicateurs semblent indiquer un début de reprise, cela ne se traduit pas encore dans les chiffres du chômage. En mars, le nombre de demandeurs d’emploi n’ayant pas du tout travaillé a encore progressé de 15.400, soit +0,4 %. Il a nettement franchi la barre des 3,5 millions, à 3.509.800 en métropole, selon les statistiques publiées ce lundi à 18 heures par le ministère du Travail. DOM compris, on atteint désormais le chiffre de 3.768.300. La bonne surprise du mois de janvier, durant lequel les effectifs des chômeurs de catégorie A avait baissé, apparaît donc comme un accident puisque les deux mois suivants, l’augmentation a repris à un rythme soutenu.

Lire la suite sur lesechos.fr

Encore 15.000 chômeurs de plus en mars

Publié dans Politique Française

Partager cet article

Questionnaire : Indépendants, vous avez la parole !

Publié le par FNV

Madame, Monsieur,

Vos difficultés comme vos attentes pèsent aujourd’hui lourdement sur votre exercice quotidien.
Pour mieux les cerner et pouvoir y apporter des propositions réalistes, cohérentes et efficaces, je vous propose de bien vouloir répondre à ces quelques questions.
Questionnaire : Indépendants, vous avez la parole !

Partager cet article

Berenyss : le suspect était déjà connu pour agression sexuelle

Publié le par FNV

Un homme a été placé en garde à vue dans l’enquête sur l’enlèvement de la fillette. Déjà visé par une plainte pour agression sexuelle, il a été confondu par son ADN.

C’est l’ADN qui a joué un rôle « déterminant » dans l’arrestation du suspect, a annoncé mardi le procureur de la République de Briey, en Meurthe-et-Moselle. L’homme, un agriculteur de 54 ans, a été interpellé à son domicile et placé en garde à vue dans l’enquête sur l’enlèvement de Berenyss, 7 ans et demi, qui avait eu lieu jeudi dernier, selon une information d’iTELE, dont Europe 1 a obtenu confirmation. Le suspect résidant à Montzéville, dans la Meuse, a été confondu à partir des analyses ADN effectuées « sur les vêtements et les sous-vêtements de la petite fille », a précisé le procureur Yves Le Clair, lors d’une conférence de presse mardi matin.
Une plainte pour agression sexuelle. Le suspect, « en situation de déni complet », d’après les termes d’Yves Le Clair, va faire l’objet d’une information judiciaire pour enlèvement, séquestration et agression sexuelle, a annoncé le procureur. Ce quinquagénaire était déjà connu des services de police pour « des faits de violence et de dégradations ». Mais surtout, il faisait l’objet d’une plainte pour agression sexuelle sur deux de ses nièces, d’un âge similaire à celui de Berenyss. C’est l’existence de cette plainte – qui entraîne systématiquement le fichage de l’ADN du mis en cause – qui a permis que le suspect soit identifié à partir de l’empreinte génétique retrouvée sur les vêtements et sous-vêtements de la petite fille.

(…) Europe 1

Berenyss : le suspect était déjà connu pour agression sexuelle

Publié dans Insécurité

Partager cet article

Wallerand de Saint Just sur France Bleu IDF 107.1

Publié le par FNV

Wallerand de Saint Just, tête de liste FN-RBM aux élections régionales en Ile-de-France, était l’invité de France Bleu IDF 107.1

Publié dans VIDEOS DIVERSES DU FN

Partager cet article

CAR AU DEPART DE LYON POUR PARIS (DEFILE DU 1er MAI)

Publié le par FNV

CAR  AU  DEPART  DE  LYON  POUR  PARIS  (DEFILE  DU  1er  MAI)

Publié dans Militantisme FN

Partager cet article

Nice : non à l'extension de la vidéo-verbalisation !

Publié le par FNV

Communiqué de presse de Marie-Christine Arnautu, Député français au Parlement européen, Vice-présidente du Front National, Conseiller municipal et métropolitain de Nice

 

Depuis des années, le maire de Nice a basé toute sa politique de sécurité sur l’utilisation de la vidéosurveillance.

Une politique que l’on pourrait largement remettre en cause : la délinquance ne cesse de progresser dans les quartiers « sensibles » de la ville (+ 22,6% sur l’ensemble des Zones de Sécurité Prioritaire, et même + 48% aux Moulins), et le centre de contrôle des caméras monopolise 70 fonctionnaires alors que – d’après les chiffres de la police municipale elle-même – chaque caméra produit moins d’une arrestation par an !

Depuis ce lundi 27 avril, la vidéo-verbalisation a été entendue à l’ensemble de la ville.

Ainsi, les caméras dont on avait expliqué aux Niçois qu’elles servaient à assurer leur sécurité, et qu’ils financent par leurs impôts, vont désormais surtout servir à leur dresser des amendes dans toute la ville, par la simple utilisation de la vidéo.

Le but réel de l’opération est évidemment de remplir les caisses pour assurer le financement des projets démesurés du maire et du train de vie de la municipalité.

Comme d’habitude, que ce soit pour l’État ou pour les collectivités locales, les automobilistes sont toujours considérés comme des vaches à lait.

Christian Estrosi s’était bien gardé de présenter cette mesure dans son programme lors des élections municipales l’an dernier.

S’il est bien entendu nécessaire de lutter contre le stationnement anarchique, nous ne pouvons pas accepter cette nouvelle décision qui va venir grever une partie de l’activité économique des petits commerces.

C’est pourquoi, nous lançons ce jour une grande campagne contre l’extension de la vidéo-verbalisation : tout au long de la semaine, ce sont 20 000 tracts dénonçant cette nouvelle initiative estrosiste qui vont être diffusés dans toute la ville.

La campagne sera aussi relayée sur les réseaux sociaux internet à travers la diffusion de plusieurs visuels.

Avec le Front National, exigez que la première mission de la police municipale et de la vidéo-surveillance soit bien la chasse aux délinquants et non la verbalisation des automobilistes.

Nice : non à l'extension de la vidéo-verbalisation !

Partager cet article

Hausse du chômage à Paris : les pépinières d’Anne Hidalgo ne font pas pousser les emplois

Publié le par FNV

Communiqué de la fédération du FN-RBM de Paris

 

Sur l’année écoulée, le nombre de chômeurs parisiens sans aucun emploi a augmenté de 3,3 %.

Il y avait en mars 133 750 chômeurs de « catégorie A » inscrits à Pôle emploi dans la capitale, soit un accroissement de 0,4 % par rapport à février.

Une évolution sans cesse à la hausse de mois en mois et encore n’est-il tenu compte ici, comme toujours, que des parisiens les plus en difficultés quant à l’emploi et est-il négligé commodément intérim, temps partiel subi, et autres travailleurs pauvres.

La mairie de Paris a beau se vanter de ses pépinières et autres incubateurs d’entreprises, ces projets uniquement tournés autour de l’alter-économie, de l’éco-activité ou des arts ludiques, même s’ils peuvent être porteurs d’avenir, ne sont créateurs d’emploi qu’à la marge.

Ce sont des entreprises pour bobos qui créent des contenus pour bobos, à l’image parfaite du maire de Paris.

La grande majorité des demandeurs d’emploi ne sont pas concernés par ces gadgets.

Il faut dire que ces parisiens là n’intéressent pas Anne Hidalgo.

La fédération Front National de Paris affirme que les premiers pourvoyeurs d’emplois à Paris sont les commerces et les petites entreprises de service et d’artisanat, c’est à dire précisément les premières victimes des politiques d’Anne Hidalgo.

A contre courant complet de la philosophie de la mairie de Paris, nous proposons entre autres de réduire la taxe CVA (ancienne taxe professionnelle) pour les commerces et artisans, de favoriser les PME de Paris lors des appels d’offres, de faciliter et réduire le coût du stationnement des artisans et PME dans Paris, ou encore permettre l’ouverture le dimanche aux petits commerces exclusivement.

Autant de mesures destinées à faciliter la vie de ceux qui travaillent durement, et ce faisant, créent réellement de l’emploi.

Hausse du chômage à Paris : les pépinières d’Anne Hidalgo ne font pas pousser les emplois

Partager cet article

JOURNAL DU 27 AVRIL 2015 de TV LIBERTES

Publié le par FNV

Publié dans VIDEOS TV LIBERTES

Partager cet article

Obertone : « Les individus issus de l’immigration sont responsables des deux tiers des crimes et délits. »

Publié le par FNV

Laurent Obertone, l'auteur de la France Orange Mécanique, dit tout haut ce que tout le monde pense tout bas et n'hésite pas un instant à lier directement insécurité et immigration extra-européenne :

Laurent Obertone : « Les individus issus de l’immigration sont responsables des deux tiers des crimes et délits commis en France, la plupart du temps cela concerne une immigration extra-européenne »

« Je constate que les français de souche n’ont tendance qu’à exister uniquement pour vandaliser des cimetières, sinon ils sont traités par les médias comme des sous-individus. Ces gens là n’ont plus le droit à la défense de l’Etat, ce sont des sous-êtres au sein de leur pays. »

Obertone : « Les individus issus de l’immigration sont responsables des deux tiers des crimes et délits. »

Publié dans Ils l'ont dit

Partager cet article

36% des agriculteurs enclins à voter FN en 2017

Publié le par FNV

Les agriculteurs sont nettement plus nombreux (36%) que l’ensemble des Français (24%) à se dire enclins à voter Marine Le Pen en 2017, selon un sondage BVA pour le site spécialisé Terre-Net, paru dimanche. Dans cette enquête d’opinion, 19% des agriculteurs interrogés déclarent qu’ils pourraient « oui, certainement » voter FN à la prochaine présidentielle et 17% répondent « oui probablement », soit un total de 36%. « Non, certainement pas », assurent 41% et « probablement pas », disent 23% (64% en tout). Le taux de « oui » certains ou probables est nettement plus élevé dans cette catégorie de la population que pour l’ensemble des Français dont 15% disent « oui certainement » et 9% « probablement », au vote Le Pen. 75% répondent « certainement pas (60%) ou « probablement pas » (15%). L’institut relève que les agriculteurs ont une forte sensibilité de droite, 60% se disant proches de l’UDI, UMP, FN, alors que cette proportion n’est que de 35% chez l’ensemble des Français.

 

bfmtv

36% des agriculteurs enclins à voter FN en 2017

Publié dans Politique Française

Partager cet article

Le maire de Boën-sur-Lignon, Pierre-Jean Rochette, tombe le masque (!) et rejoint le Front National (?)

Publié le par FNV

Communiqué de Sophie Robert, Secrétaire départementale du Front National de la Loire

Pierre-Jean Rochette, le maire divers-droite de Boën-sur-Lignon et nouveau conseiller départemental de la Loire UPL (en l'occurrence l'alliance de l'UMP et du centre) provoque la polémique en affirmant sur son compte Facebook, au lendemain de l'Affaire Chloé, cette fillette de 9 ans enlevée, violée et assassinée par un multi-récidiviste interdit de territoire, être favorable à la peine de mort.

Trente ans après l’abolition de la peine capitale, la seule peine dissuasive, le meurtre de la petite Chloé dans des conditions effroyables nous rappelle que la peine de mort existe encore en France pour une seule catégorie de personnes : les victimes !

Mais Monsieur Rochette, que faites-vous donc à l'Union Pour la Loire ? Que faites-vous au sein d'un mouvement qui rassemble justement l'UMP et le Modem-UDI, des partis complices de l'abolition de la peine de mort et qui, une fois au pouvoir, se sont essuyés les pieds sur la volonté du peuple souverain ?

Si un référendum avait lieu en France aujourd'hui, la peine de mort serait rétablie. Vous le savez pertinemment, et dans un souci uniquement électoraliste et clientéliste, vous vous appropriez cette idée pourtant contraire à celles de vos mentors et, ironie de l'histoire, seulement défendue par le Front National.

Après le kärcher de Sarközy, la burqa de Morano, les abus aux prestations sociales de Wauquiez, vous allez dans la surenchère des petites phrases démagogiques qui, jamais, ne trouvent un écho favorable à l'Assemblée nationale ! Vous lancez l'allumette qui fait pschitt !


Monsieur le maire, cette fois-ci, ayez le courage que n'ont pas vos impardonnables mentors de l'UMP et du Centre : votre éclair de lucidité sur la peine capitale doit vous permettre de transformer l'essai et de rejoindre le Front National... où vous serez accueilli à bras ouverts.

Sophie ROBERT

Le maire de Boën-sur-Lignon, Pierre-Jean Rochette, tombe le masque (!) et rejoint le Front National (?)

Partager cet article